Construire le bourg.
Au travers d'une étude de l'identité du lieu, de sa géographie, son histoire, son paysage, de ses enjeux et de ses contraintes, l'objectif est de montrer qu'une extension de village est unique et attachée au lieu et à l'usage. Cette affirmation est simple et évidente, mais elle est pourtant en opposition aux modèles de la plupart des lotissements des aménageurs professionnels.
La question de l'étalement urbain préoccupe les villes, grandes à moyennes depuis déjà des années. La conurbation gagne sur le territoire. C'est un phénomène préoccupant qui cherche des réponses dans la densification, le regroupement de la population et la régénération de la ville sur elle-même.
Mais à côté de la ville, il y a la campagne. Un réseau diffus de population qui ne peut être dense et se doit de vivre différemment des modèles théoriques urbains. C'est la ruralité...
Alors ici, le modèle décrié de la maison individuelle implantée sur un vaste terrain est la règle.
Pourquoi ? Parce qu'il n'existe pas d'autre modèle, celui-ci est inscrit dans les moeurs : parce qu'on a de la place, qu'il n'y a aucune pression foncière et parce que l'on craint plus la désertification des populations que l'inverse.
Alors des villages s'étendent comme des villes, à coup de poche. Mais cette fois, la population augmente d'un coup de 10, 20, 50% sans logique urbaine et donc sans voir prospérer aucun commerce ni vie collective.
 
Au coeur d'un territoire riche de sa culture constructive, de son patrimoine bâti et paysager, comment peut-on aujourd'hui aider un village à se renouveler ?
Habiter des paysages
lire un territoire
poursuivre et s'effacer
inventer
Problématique
Travailler à l'échelle du territoire
Comprendre la logique...
Les haies, les murs : une succession d'enclos qui délimitent, qui ferment et qui protègent.
De quoi ? Des vents, des vues...
 
Symbole de la propriété, ils donnent aussi à lire un paysage identifié.
Un village en croix doublée où se démultiplient les centres pour finalement perdre la centralité.
 
Des vides auxquels on s'attache mais qui dilatent l'espace de vie commun.
... et ré-interpréter
Poursuivre la forme urbaine : dimensionner les parcelles, imaginer des dessertes, dessiner l'espace public.
Fixer des règles pour le bâti et dessiner l'interface entre l'espace public et l'espace privé et permettre une plus grande liberté à l'espace privé tout en maîtrisant l'espace public
L'enclos devient cette interface entre espace public et espace privé. Il s'inscrit dans une histoire, et en dessine la suite...
Habiter un territoire multiple
Village
RAVENOVILLE