DES TOITS POUR S'INTEGRER
EN QUELQUES CHIFFRES
ACCUEIL
JUSTE UN ANGLE...
Toujours trois volumes.
Encore une recherche d'attache au terrain.
Mais des toits... Des toits plus qu'il n'en faut... Des toits pour s'intégrer, des toits qu'on vient habiter...
Année de construction : 2011
Descriptif sommaire des travaux :
Maison ossature bois, isolation ouate de cellulose et laine de bois.
Chauffe eau solaire, poêle à bois, cuve eaux pluviales 5000 l
Label B.B.C.
Surface : SHON 134 m2
Prix : 215 416 € T.T.C.
12-02-09 // PERMIS REFUSE
Motif :
Considérant que le projet envisagé ayant une toiture à un versant à 9° ne respecterait pas les dispositions de l'article III/3 du règlement du lotissement qui impose que les volumes principaux de la construction seront couverts par une toiture à deux versants réguliers et symétriques, de pentes comprises entre 40° et 60°.
Est-ce l'identité de notre région, du village, du quartier ? Ou celle d'un urbanisme proliférant et dévastateur ?
 
Considérant que le projet envisagé couvert en bac acier ton sombre à ondes larges ne respecterait pa les dispositions de l'article III/4, du règlement du lotissement et de l'article 1 AU 11 du règlement du Plan Local d'Urbanisme qui imposent que les constructions seront recouvertes de tuiles plates naturelles ou vieilles, d'ardoires ou de tous matériaux d'aspect ou de couleur similaires aux deux précédents.
 
Nous connaissions le risque de refus, il fut avéré.
Alors qu'un long travail d'insertion sur le site a été à l'origine du dessin de cette maison ,aucune considération ; un refus catégorique et sans détour, pour des raisons qui sont loin de nous convaincre : pentes de toit qui n'ont pas de sens, matériaux qui n'ont ni légitimité ni tradition ?
 
OSEZ ! nous dire que c'est moche ! VENEZ ! débattre avec nous de ce que doit être demain l'habitation en secteur diffus ! Des arguments de poids nous permettrons d'avancer, ces arguments ne nous servent qu'à nous insurger ! A quoi sert de faire un nouvel équipement courbe à toit plat, comme une griffe, un trait de modernité, lorsqu'on impose à la majorité de la construction neuve de la commune une pauvreté architecturale et urbanistique ?
Un terrain trapézoïdale en pente, un angle ouvert sur l'espace public.
C'est un terrain dans un angle, dans un lotissement.
Un terrain situé entre la nouvelle maison de retraite et un quartier résidentiel. Les maisons voisines sont "traditionnelles".
Le terrain s'ouvre au Sud sur une vue dégagée sur bocage. Le projet intègre la morphologie du terrain, sa forme et sa pente.
Trois volumes ayant chacun des fonctions propres et un comportement vi-à-vis du terrain. Le premier suit la pente douce, le second vient en contre-pied, affirmant l'horizontale pour former un "canon à vue" sur le bocage. Finalement, le dernier s'enterre légèrement pour retrouver le niveau le plus bas du terrain.
Attachée-és au terrain